Code de sécurité routière au Québec: Ce qu’il faut savoir

décembre 15, 2022
Termes et conditions

 

Si vous êtes conducteur ou si vous comptez le devenir, il est important que vous connaissiez les règles de base du Code de sécurité routière pour éviter les accidents et assurer la sécurité de tous les usagers de la route. Dans cet article, nous allons vous présenter les principales dispositions du Code, ainsi que les sanctions prévues en cas d’infraction. Nous vous invitons à lire cet article attentivement pour vous assurer que vous connaissez bien les lois en vigueur au Québec.

 

Quelles sont les nouvelles règles du Code de sécurité routière ?

Depuis le 1er janvier 2021, le Code de sécurité routière au Québec a été modifié pour inclure de nouvelles règles visant à améliorer la sécurité sur les routes. Avant de passer votre permis classe 5, il est important d’en prendre connaissance. Ces changements sont le résultat de l’application de la loi 64, adoptée en 2019 par l’Assemblée nationale du Québec.

Circulation sur les voies publiques

Le chapitre 4 du Code de sécurité routière a été modifié afin de mieux réglementer la circulation des véhicules sur les voies publiques. La nouvelle loi prévoit des dispositions plus strictes en ce qui concerne la vitesse et le stationnement des véhicules, ainsi que des règlements plus sévères pour les conducteurs en cas d’inaptitude au volant.

Transports en commun

Le chapitre 5 du Code de sécurité routière a également été modifié pour inclure des dispositions spéciales concernant les autobus et les autres véhicules de transport en commun. Les conducteurs de ces véhicules doivent maintenant respecter des réglementations spécifiques en matière de vitesse, de stationnement et d’application des lois de la route.

Véhicules lourds

Le chapitre 6 du Code de sécurité routière a également été revu afin de mieux réglementer l’utilisation des voies de circulation pour les véhicules lourds, comme les camions et les autobus. La nouvelle loi prévoit des dispositions plus strictes en ce qui concerne la vitesse et le stationnement de ces véhicules, ainsi que des règlements plus sévères pour les conducteurs en cas d’inaptitude au volant.

 

Que prévoit le Code de sécurité routière concernant l’alcool au volant ?

Depuis le 1er janvier 2019, le Code de sécurité routière du Québec a été modifié afin de renforcer les règles en matière d’alcool au volant. En effet, de nombreuses infractions liées à la consommation d’alcool ont été ajoutées au règlement routier, avec des sanctions plus sévères pour les contrevenants.

Taux d’alcool dans le sang

Tout d’abord, il est interdit de conduire une automobile avec un taux d’alcool dans le sang supérieur à 0,08 g/100 ml. Cette limite est valable pour l’ensemble du Canada, mais certaines provinces ont des règles encore plus strictes. Par exemple, au Québec, un conducteur ayant un taux d’alcool entre 0,05 et 0,08 g/100 ml peut être sanctionné par une suspension de permis de conduire pour une durée de trois jours, avec une amende de 300 $.

Des sanctions plus fortes

Les conducteurs qui commettent des infractions liées à l’alcool sont également soumis à des sanctions supplémentaires, telles que la confiscation de leur véhicule et l’annulation de leur immatriculation. Ces mesures ont pour objectif de dissuader les conducteurs de prendre le volant après avoir consommé de l’alcool, pour leur propre sécurité et celle des autres usagers de la route.

Le règlement stipule que tout conducteur qui est pris en infraction pour conduite avec les facultés affaiblies par l’alcool risque une suspension immédiate de son permis de conduire, ainsi qu’une amende pouvant aller jusqu’à 1 500 dollars. Non seulement ils ne pourront plus conduire pendant une période déterminée, mais ils ne pourront pas non plus utiliser leur voiture pendant cette période.

Le Code de sécurité routière prévoit également des sanctions pour les conducteurs qui commettent des infractions liées à l’alcool en présence d’enfants à bord de leur véhicule. Dans ce cas, ils sont passibles d’une amende supplémentaire de 1 000 $ et d’une suspension de permis de conduire pour une durée de trois ans.Ces mesures ont été mises en place pour renforcer la sécurité routière au Canada et diminuer le nombre d’accidents causés par l’alcool au volant. Selon les données de la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), environ 25 % des accidents mortels sur les routes du Québec sont liés à l’alcool.

 

Y a t-il des règles spéciales pour les deux roues dans le Code de sécurité routière ?

Le Code de sécurité routière du Québec prévoit des règles spéciales pour les motocyclettes et les cyclistes. Ces règles ont pour but de garantir la sécurité de ces véhicules et de leurs conducteurs sur les routes.

Des règles proches des autres véhicules…

By law, motorcycles must be registered and insured to be used on the roads. Motorcycle riders must also hold a valid driver’s license and adhere to applicable road safety regulations.

Motorcycles and cyclists must also obey the traffic rules in force on the roads. This means they must drive on the right and obey traffic lights and road signs. They must also not exceed the permitted speeds and must yield to other vehicles when necessary.

Mais aussi des règles spéciales

Il y a cependant des règles spéciales qui s’appliquent uniquement aux motocyclettes et aux bicyclettes. Par exemple, les motocyclistes ne sont pas autorisés à rouler à deux sur une seule motocyclette, sauf s’il s’agit d’un side-car. De plus, les cyclistes ne sont pas autorisés à rouler sur les autoroutes ou les voies rapides, sauf s’il existe une voie spécialement aménagée pour eux.

Il est également interdit aux motocyclettes et aux cyclistes de circuler sur les trottoirs et les pistes cyclables, sauf si cela est expressément autorisé par la signalisation routière. Les conducteurs de motocyclette doivent également respecter les interdictions de doubler et de dépasser en tout temps, sauf en cas d’urgence.

En cas de non-respect de ces règlements, les conducteurs de motocyclettes et les cyclistes risquent d’être verbalisés et de recevoir des points sur leur permis de conduire. Ils peuvent également être soumis à des amendes pouvant aller jusqu’à 1 000 $.

 

Conclusion

Vous êtes maintenant bien informés des dispositions principales du code de sécurité routière au Québec… Et vous êtes prêts à passer l’examen théorique de la SAAQ ! Pas de panique, à l’École Somerled, vous pouvez passer cet examen en toute confiance. Prenez rendez-vous dès maintenant avec notre équipe et commencez votre aventure au volant !